Retour sur le Conseil municipal

Après quelques mises en condition ordinaires, Thomas Joly a exécuté un premier tour de passe-passe en dissertant autour de "pistes cyclables" aux abords des établissements scolaires de notre Ville ... pistes qui pourtant relèvent du pur imaginaire. A  moins que quelques vélos peints au sol sur une chaussée partagée avec les véhicules à moteur n'en fassent, selon lui, office ?  

Un de ses adjoints a tout de même reconnu que depuis 2011, date à laquelle était prévue ces aménagements, la majorité n’avait pas pris en compte  le réaménagement de la voirie que cette mesure nécessite.

 

Le clou du spectacle été la proposition de  mise en place de bornes Autolib' dans notre ville,  que notre Maire a miraculeusement sortie de son chapeau à deux mois des élections municipales. Nous ne pouvons que nous réjouir sur le principe, puisqu'il s'agit là d'une des mesures que nous préconisons dans notre projet de Ville. Néanmoins, sortir ce texte mal ficelé et rédigé dans la précipitation (pour preuve : la suppression inopinée de trois alinéas,  et non des moindres, du projet de délibération lors de sa présentation au Conseil), sans la moindre concertation ou même information préalable,  relève, de la part de notre premier édile, d’une foi étonnante dans la naïveté supposée de ses concitoyens.

 

Enfin, en guise de rappel après cette belle prestation, il a enveloppé la réponse à la question écrite de notre collègue Denis Champain à propos de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires , sous la forme d'une litanie d'étapes d'une concertation qui, en tous cas, n'a pas atteint les Verriérois et les parents d’élèves pourtant concernés que nous avons rencontrés.  Mais peu importe, puisque, si nous avons bien compris ses propos, notre premier édile  "ne veut pas se laisser dicter de tempo", et  entend décider seul après une série de réunions dont le moins qu'on puisse dire est qu'elles sont d'une discrétion plus que surprenantes (voir le site de la Mairie). Nous en profitons pour rappeler, qu’il y a encore quelques semaines, Thomas Joly avait annoncé qu’il ne mettrait pas en place cette réforme sur notre commune. Désormais, mais à demi-mot, il semble découvrir la mise en place d’un projet éducatif territorial qui nous paraît être la solution la plus adaptée à la réussite de la réforme des rythmes scolaires.  Cohérence quand tu nous tiens….

 

Une surprise de dernière minute : en réponse à la question écrite de la liste VVO sur l'avenir de la CAHB, Thomas Joly annonce  que ce point sera un enjeu majeur pour les prochaines élections municipales ... Pour notre part, nous y réfléchissons depuis longtemps avec les Verriérois et en ferons bien évidemment une priorité lors de notre première année de mandat si nos concitoyens  nous font confiance. Pour rappel, nous avions organisé à ce sujet une réunion publique au mois de juin dernier à la maison Vaillant … A bon entendeur…

 

Il est temps à  présent d'entrer dans le monde réel ! Et gageons que les Verriérois ne se contenteront plus de faux-semblants.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Roger-Georges (jeudi, 30 janvier 2014 10:35)

    Intercommunalité, que de chemin parcouru pour rien. Qu'on se souvienne ; le choix de la DIPS (District Intercommunal du Plateau de Saclay) a été signé sous la contrainte et en dernière minute, par la majorité municipale ; la Loi l'imposait. Dès la mise en place des communautés d'agglomérations ou de communes, la majorité municipale, après avoir refusé la C.A.P.S. Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay (anciennement le D.I.P.S. dont Verrières était membre), a refusé son adhésion à Europe Essonne de Massy, pour se réfugiée à la C.A.H.B. Communauté d'Agglomération des Hauts de Bièvres, en contre partie de quoi, nous avons réceptionné une déchetterie (aujourd'hui saturée) l'ouverture des échangeurs de l'A86, qui va démultiplier les embouteillages du matin et du soir, et abandonner les soins de gestion du Lac, aujourd'hui envasé et malodorant.
    Après les élections municipales le choix d'une intercommunalité, va se poser à la nouvelle équipe élue. La proposition d'un audit sur le bilan de la participation de Verrières à la CAHB, me semble être une proposition sensée et pleine de bon sens. Aujourd'hui la participation de Verrières le Buisson à une Intercommunalité, se réalisera, avec la majorité élue après les élections, nous allons devoir observer en terme d'ambition et de projets, ce que nous propose chaque liste dans leurs programmes.
    C'est en fonction de ces propositions que nous saurons quelle développement, avenir et rôle, chacune des listes, entends donner Verrières le Buisson.