Réunion publique sur le PLU : une initiative réussie

A en croire l’assistance très nombreuse qui se pressait à la Maison Vaillant le 6 décembre dernier, cette initiative de Réussir Verrières a déjà rempli son objectif : répondre au besoin de compréhension et de concertation sur les questions liées au PLU.

L’attention portée aux échanges et la pertinence des nombreuses questions ont été un second indice de ce succès, facilité par notre choix de demander à un juriste spécialisé et indépendant de présenter avec précision et pédagogie l’ensemble du cadre juridique applicable, en particulier aux « périmètres d’études » tant évoqués depuis quelques semaines.

 

Quels que soient les points de vue et les spécificités des zones concernées dans la commune, cette réunion très riche aura d’abord unanimement confirmé le dramatique manque d’information de nos concitoyens, même quand ils se sont constitués en collectif, face à une municipalité dont le moins  que l’on puisse dire est qu’elle avance masquée : l’heure est aux rumeurs, aux démentis, mais surtout aux inquiétudes pour les riverains qui n’ont aucune idée des évènements à venir, ce qui explique l’ampleur de la mobilisation tout à fait inédite à laquelle nous assistons.

 

L’adoption des nouvelles dispositions d’urbanisme devrait être un temps de réflexion privilégié, celui de la préparation de l’avenir, comme c’est le cas dans l’immense majorité des communes de tous bords, quand elles se lancent dans cette voie. Force est de constater que Verrières est une nouvelle fois – si l’on peut dire – hors sol : en effet, il ne suffit pas de faire le minimum légal (affichage, réunions) le plus souvent dans un assourdissante discrétion, pour s’acquitter d’une authentique concertation.

 

Au stade actuel et alors que l’enquête publique va commencer en début d’année, notre seul recours, élus d’opposition maintenus à l’écart de toute discussion véritable et habitants, de se tenir mutuellement informés, de demeurer vigilants, afin de conserver ouvertes toutes les voies de droit.

 

De même, nous sommes prêts à poursuivre ensemble avec celles et ceux qui le souhaiteront la réflexion sur le développement de la commune, les possibilités alternatives de densification, qui ne manquent pas et de manière plus générale une vision partagée de l’espace communal, notamment au centre-ville. Il est temps en effet de renoncer aux méthodes du passé que refuse le plus grand nombre et de se tourner vers les enjeux du XXIème siècle, pour Verrières aussi.

 

 

Merci de votre attention et à bientôt pour de nouvelles initiatives sur ces sujets cruciaux.