Avis défavorable sur le PLU, la bataille continue.

Le commissaire enquêteur a rendu son avis sur le projet de PLU de notre ville. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est dur pour la majorité tant politiquement que techniquement, tant sur le fond que sur la forme. 

 

Pour commencer, mettons fin au suspense : le commissaire-enquêteur a rendu son rapport en émettant un avis défavorable. Soulignons ici, qu'il est assez rare d’observer une telle position dans ce type de procédure. Cet avis pouvant devenir un véritable cas d'école, nous tenons à saluer la conduite du commissaire pour son indépendance et son impartialité. 

 

Nous en profitons aussi pour remercier l'ensemble des associations pour la qualité de leur travail et leur mobilisation sans faille ainsi que les verriéroises et verriérois qui ont contribué grandement à cet avis, puisque 600 témoignages furent recensés à l'occasion de l'enquête. 

 

Mais ce n'est pas le seul point important que ce rapport comporte.

 

L'analyse du commissaire-enquêteur est très critique vis-à-vis du contenu du PLU, mais aussi de la méthode utilisée par la majorité pour le construire. 

 

Plusieurs de nos remarques se retrouvent dans ce document : réunions d'information sans concertation, manque d'éléments concrets sur les projets immobiliers, défaut de justifications des choix des sites d'OAP ou d'études, et même non pertinence de ces choix... Nous reviendrons dans les prochains jours sur le détail (Ex. Maison Fournier, Petits-Ruisseaux, Maréchal Foch...)

 

Incompétences techniques, absence de vision du devenir de la ville et mépris des associations semblent être le fil rouge de de ce PLU.

 

Alors, ce rapport est-il une victoire ?

 

Pour les riverains concernés par les projets que même le commissaire-enquêteur juge infondés et injustifiés, certainement.

 

Mais pour nous, élu-e-s d'opposition, ça n'est pas ne victoire. C'est la démonstration que la majorité municipale a totalement perdu le sens des réalités, n'a aucun projet politique pour notre ville et s'est enfermée dans un isolement dramatique vis-à-vis de ceux qui ont l'outrecuidance de ne pas penser comme eux.

 

Il est bon ton d'expliquer, chez les soutiens de la majorité, que les élu-e-s de l'opposition ne sont pas constructifs, qu'ils ne font que s'opposer, et que la majorité est bien malchanceuse d'avoir d'aussi piètres élu-e-s.

 

Sur ce PLU, nous n'avons eu de cesse de proposer des améliorations concrètes, d'alerter sur les fausses routes que la majorité prenait, de proposer des portes de sortie. Lors du vote visant à constater la fin de la concertation et la transmission du projet de PLU, nous avons pris la parole pour proposer à la majorité de faire une pause, de reprendre la concertation à la base, de travailler ensemble dans de meilleures conditions.

 

Mais voilà : la majorité a préféré s'enfoncer dans le déni de nos propositions et de l'opposition manifeste d'une grande partie des citoyen-ne-s de cette ville. Elle a fait la sourde oreille, poussée par on-ne-sait quel orgueil à sacrifier notre ville et l'intérêt général.

 

C'est donc une nouvelle étape qui s'ouvre désormais. Nos mains tendues jusqu'ici le restent. Nous ne pouvons nous satisfaire de cette situation et nous prendrons nos responsabilités si nous avons l'occasion de construire enfin un PLU dans des conditions correctes.

 

Mais cette position constructive ne cache pas une grande inquiétude. Parce que la majorité municipale qui dirige cette ville s'est perdue, qu'elle a oublié pour qui et pour quoi elle devrait œuvrer. 

 

Comptez sur nous pour continuer à rappeler que notre ville mérite mieux. Et pour utiliser le peu de moyens dont nous disposons pour qu'elle obtienne ce qu'elle mérite.