La campagne est lancée

Avec une pensée de chacune et chacun pour Thomas Joly, c'est une salle pleine qui a débattu autour du projet qui sera présenté aux électeurs et aux électrices les 22 et 29 septembre prochains.

 

Cette réunion est la suite logique des rencontres que nous avons avec les citoyens de notre ville depuis des mois. Ils demandent à participer à la vie démocratique de Verrières : ils le méritent et notre ville aussi.

 

Ces élections se tiennent dans les circonstances si particulières que nous connaissons. Mais la mobilisation de toutes et tous est nécessaire, candidats ou citoyens : l'avenir de Verrières en dépend.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Guilbault (dimanche, 28 juillet 2019 12:36)

    Bonjour,
    Notre famille (4 enfants) habite Verrières depuis une quinzaine d’années.
    Nous nous sentons bien intégrés et impliqués dans la vie de notre ville et avons développé un important réseau d’amis grâce à des activités communes.
    Nous sommes d’ailleurs proches de certains membres de l’équipe municipale en place. Cependant, avec certains de nos amis, nous nous posons de réelles questions sur certains thèmes de notre ville pour lesquels nous ne sommes pas certains que l’équipe en place réponde à nos attentes.
    Aussi, pourriez-vous SVP nous transmettre le programme de votre liste pour la prochaine mandature et pourriez-vous SVP nous éclairer sur vos intentions vis à vis des problématiques suivantes qui nous portent particulièrement à cœur :
    - circulation : au delà d’un net besoin de faciliter les voies de circulation piétonnes et en vélo (je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas de piste cyclable sur l’axe principal du boulevard Foch), notre ville détient le record absolu du nombre et de ralentisseurs par km de voirie ; nous sommes nombreux à ne plus supporter ces parcours de montagne russe pour nous rendre au travail ou amener nos enfants à leurs activités du mercredi ou du we ; qu’elles aient lieu à Verrières ou dans les communes voisines) ; il faut comprendre qu’avec une famille de 4 enfants, nous ne pouvons pas tout centrer sur les déplacements à vélo ou à pied.
    - Sécurité : mon fils de 14 ans s’est fait agressé à 100 m de chez nous ; pour ma part j’ai également subit une agression il y a 3 ans par un habitant de Verrières (cette personne a pris 4 mois de prison ferme suite à son procès mais n’a toujours pas été prévenu de sa peine et vit toujours tranquillement dans Verrieres. L’équipe municipale connaît cette personne qui vit dans des logements sociaux de la ville. Depuis 14 ans que j’y habite, je constate de plus en plus de comportements de personnes qui ne s’intègrent pas à nos cultures et qui dégradent l’aspect paisible de notre ville ; laisser perdurer un tel développement sans réagir nous amène à alimenter un électorat extrême.
    - PLU : quels sont vos projets sur ce thème extra brûlant ? Prévoyez-vous la construction de centaines de logements sociaux qui vont amplifier le sujet précédent ou bien acceptez-vous de faire comme de nombreuses communes de payer une amende qui n’a finalement que peu d’effet sur le budget de la ville ?
    - mobilier urbain, état des trottoirs, des massifs de fleurs, de l’éclairage public, des plaques de rues : quels sont vos projets en la matière ?
    Je vous remercie par avance pour votre réponse à ces points que je pourrai partager avec mon entourage.
    Bien cordialement.
    Jean-Marc Guilbault
    jma.guilbault@orange.fr

  • #2

    Vincent Hulin (lundi, 19 août 2019 14:44)

    Bonjour,

    Merci de vous intéresser à notre projet. Bon nombre de vos questions font écho à certains de nos constats et donc à nos propositions pour Verrières-le-Buisson.
    Nous donnerons, au fil du temps, plus d'informations sur nos propositions dans les semaines à venir sur ce site et les réseaux sociaux. Mais pour répondre aux points particuliers que vous soulevez :

    Concernant la circulation, nous partageons votre étonnement sur le manque de piste cyclable, et notamment sur les grands axes tels que le boulevard du Maréchal Foch. Mais nous avons un début d'explication : les circulations douces ne sont encouragées que lorsque cela ne coûte rien et ne demande que peu d'effort. Il n'y a qu'à se reporter aux nombreux travaux de voirie qui ont eu lieu ces dernières semaines : aucune piste cyclable de réalisée, pas d'investissement significatif pour les circulations douces, etc.
    Nous proposons de nous doter d'un véritable plan de circulation, valorisant les circulations douce et piétonnes, avec un programme d'investissement adossé qui permette d'avoir des infrastructures à la hauteur de l'enjeu. L'élaboration de ce plan sera fait avec les verriérois, en se basant sur leurs déplacements entre les différents points principaux de la ville.

    Cela intégrera aussi une réflexion sur la circulation automobile et le stationnement : favoriser les circulations douces conduira à réduire, nous l'espérons, la circulation automobile mais ne la supprimera pas. Même avec la meilleure volonté, prendre sa voiture est parfois inévitable. Il faut veiller à la reporter sur des axes identifiés et aménagés pour cela, et à la ralentir sur d'autres. Dans tous les cas, nous partageons votre avis : le dos d'âne a été la solution de facilité adoptée pendant de nombreuses années par la ville, cela n'est pas une stratégie et doit être revu.

    Sur la sécurité, nous pensons vraiment que la majorité sortante n'a pas pris le sujet en main. Une commune comme Verrières-le-Buisson a l'obligation de créer un Comité local de sécurité et prévention de la délinquance : cela n'a jamais été fait. Pourtant, ce comité a vocation à étudier les différentes situations avec les services de police, mais aussi les acteurs communaux, éducatifs, culturels et sportifs. En fonction des zones, les enjeux sont différents et doivent voir des solutions différentes. Nous voulons prendre ce problème à bras le corps et avancer concrètement : l'insécurité existe à Verrières-le-Buisson et elle doit être combattue.

    Concernant le PLU, notre projet est clair depuis longtemps : nous reprendrons l'élaboration d'un nouveau PLU à zéro. La précédente tentative de la majorité sortante s'est soldée par un échec en terme de consultation de la population, de justification de choix faits par quelques uns sans tenir compte des avis extérieurs, et par de fort probables échecs juridiques à venir du fait de l'avis négatif du commissaire enquêteur et de recours assez solides déposés ces derniers mois. On ne peut que regretter le temps et les moyens engloutis par la majorité sortante pour ce projet mal ficelé et élaboré contre les verriérois.
    Un autre des points qui est clair, est que nous construirons les logements sociaux imposés par la loi. A la fois parce que nous ne concevons pas de diriger cette ville en nous mettant hors la loi par choix, mais surtout parce que nous pensons profondément que Verrières-le-Buisson a toujours été, dans son histoire, une vile ouverte et accueillante, et qu'elle doit le redevenir.
    Construire des logements sociaux, cela peut être fait en recherchant la mixité sociale, de manière réfléchie et raisonnable.
    Je tiens malgré tout à préciser que le lien que vous faites entre logements sociaux et insécurité me paraît trop rapide.

    Pour terminer, les sujets que vous évoquez en fin de commentaire sont très différents les uns des autres, mais la réponse globale nous paraît résider dans une de nos propositions : un audit externe des finances de la ville et de ses services. Cela permettra notamment d'identifier les problèmes en matière de travaux et de rénovation. Nous élaborerons ensuite un plan d'investissement clair et lisible, en concertation avec les habitants, qui permettra de sortir de la gestion au coup par coup des travaux telle qu'elle est mise en oeuvre actuellement, avec les résultats que l'on voit dans la ville.

    Nous espérons avoir répondu à vos questions.