· 

Tribune du mensuel de janvier : y aura t il de la démocratie en 2021?

À l’heure où ces lignes sont écrites, fin novembre, nous sommes toutes et tous confinés, dans l’attente d’une éventuelle prochaine étape annoncée pour le 1er décembre. Nous n’avons aucune idée de ce qu’il sera possible de faire pour Noël. Et si la situation sanitaire semble s’améliorer, elle reste difficile dans les hôpitaux, tandis que les commerces, bars et restaurants restent fermés. Bref, nous en sommes encore à la première étape de ce re confinement, la plus contraignante.

À l’heure où vous lisez ces lignes, une nouvelle année a débuté. Vous êtes, nous l’espérons, dans un confinement moins strict et la situation sanitaire s’est améliorée. Ce que nous décrivons ci-dessus doit donc vous paraître totalement anachronique. En tout cas, bien éloigné de votre réalité et de vos besoins.

Alors pourquoi écrire cette tribune aussi tôt ? Volonté de notre part de s’y prendre à l’avance et de faire valoir notre sens de l’anticipation ? Pas du tout : ce sont les règles que la majorité nous impose. En effet, pour insérer un texte au nombre de signes toujours identique dans un encadré immuable prévu pour cela, il semble nécessaire de disposer de plus d’un mois. Sinon, le couperet tombe comme vous l’avez constaté à plusieurs reprises et… la tribune est vide.

Il n’y a aucun argument technique valable pour justifier cela. Quelle autre raison, alors ? Le seul argument qui tienne est celui de la nécessaire « prise de recul », afin d’éviter les réactions « à chaud ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut écrire les questions « orales » au conseil municipal 48h à l’avance, ou que le public ne peut pas y prendre la parole. C’est aussi pour cela que les élus de l’opposition n’auront pas le droit de participer au conseil local de sécurité, tout comme la commission sanitaire leur est fermée…

En réalité, on le voit : derrière tout cela, il y a d’abord la volonté d’éviter toute discussion, tant avec les élus qu’avec l’ensemble des verriérois. Mais pourquoi craindre le débat, pilier de la démocratie ? Quand on ne vise que l’intérêt général, il y a tout à gagner à s’appuyer sur l’intelligence collective.

 

Dans l’immédiat, nous vous souhaitons une très bonne année 2021 et une excellente santé à toutes et tous.