· 

Tribune du mensuel d'avril

Pourquoi nous avons voté contre l'adoption du budget.

L’adoption du budget est un acte démocratique essentiel dans une collectivité territoriale et, en particulier, une commune. Il permet de fixer les priorités, de prévoir les actions sur l'année, de répartir avec sérieux les recettes entre les différentes dépenses possibles. Force est de constater qu’à Verrières le Buisson cette réalité est encore bien mal comprise.

En effet, le conseil municipal en a été réduit à adopter un document tronqué en guise de budget 2021.

On nous affirme qu’il ne peut en être autrement dans la mesure où les comptes 2020 ne sont pas encore établis définitivement. Or, c’est chaque année la même chose, dans toutes les communes, et rien n'empêche évidemment de voter un budget prévisionnel en février 2021, quitte à le modifier à la marge une fois l’année 2020 finalement connue.

En effet les collectivités comme les entreprises rendent leurs comptes définitifs au printemps de l’année N +1 un, ce qui ne les empêche évidemment pas, heureusement, de disposer d’un budget bien auparavant.

Résultat : on ne sait rien ou presque des projets d’investissement pour 2021 ; du Centre André Malraux à la Maison de santé, le mystère reste total, à travers un budget d’équipement surréaliste, puisqu’il affiche une prévision de 7 millions d’euros, représentant au plus le tiers de ce que sera le chiffre définitif. On nous affirme certes qu’il y aura un budget supplémentaire, ce qui est encore heureux ! Tout cela prêterait à sourire si le sujet n’était pas aussi sérieux.

Et comment prétendre gérer correctement les finances publiques sans aucune visibilité sur l'année ? C'est la meilleure façon de laisser courir les dépenses et la dette...

Nous nous sommes donc opposés à cette mascarade, bien peu respectueuse des citoyens Verriérois.

 

 

Vos élus REVB : David Chastagner, Emmanuelle Clevede, Jérémy Fass, Vincent Hulin, Agnès Quinquenel, Andrée Theisen, Michel Yahiel.